Nature Harmonie

Qui sommes-nous ?

Nat’H est une start-up qui a vu le jour en décembre 2019. Elle est née d’une merveilleuse rencontre entre un ingénieur béton, les martinets et la LPO de Toulon.

Olivier Winock, fondateur de Nat'H spécialisée dans les nichoirs et gîtes en béton de bois
Olivier WINOCK fondateur de la start up Nat’H Nature Harmonie.
© Corine Brisbois Divergence pour Le Moniteur.Qui sommes-nous ?

Préserver et reconquérir la biodiversité menacée : une urgence !

Les martinets, comme de nombreux oiseaux et autres espèces animales, sont aujourd’hui en déclin vertigineux. Notre civilisation s’éloigne de la nature, les chants d’oiseaux se raréfient : un tiers des oiseaux a disparu ces 15 dernières années ! Cette alarmante disparition est en partie due à la progression continue du milieu urbain dans notre paysage et à l’utilisation massive de pesticides, qui entraînent très souvent la perte des sites de nidification naturels et la rareté des insectes dont se nourrissent beaucoup d’oiseaux.

Face à ce constat alarmant, passionné d’ornithologie, j’ai décidé de me concentrer, en tant que professionnel du BTP, sur des actions de préservation et de développement de la biodiversité lors des aménagements urbains et dans le monde agricole.

Les missions de Nat’H 

Réconcilier urbanisme et biodiversité, agriculture et biodiversité, en redonnant à la faune sauvage sa place essentielle ! Telles sont les missions que poursuit la start-up Nat’H en proposant des nichoirs et gîtes, en béton de bois biosourcé, pour les oiseaux et petits mammifères.

L’entreprise conçoit, dessine et fabrique des nichoirs et gîtes en béton de bois (matériau naturel, thermo-isolant, très robuste et d’une longue durabilité) pour les oiseaux et petits mammifères, afin de pallier la destruction et la fragmentation de leurs habitats naturels et de limiter le déclin vertigineux de certaines espèces.

Les solutions de Nat’H : réconcilier urbanisme et biodiversité

Face à la disparition alarmante des oiseaux en France et dans le monde, Nat’H étudie des solutions pour préserver et développer la biodiversité en ville et dans le monde agricole.

Le milieu urbain occupe une part de plus en plus importante dans notre paysage, la pression urbaine sur les terres agricoles et les milieux naturels, est grandissante et la biodiversité est rarement une priorité lors des chantiers. Le regard évolue cependant depuis peu avec l’émergence de la nature en ville. Afin de reconquérir cette biodiversité menacée, Nat’H propose des nichoirs pour oiseaux et gîtes pour mammifères à intégrer ou non dans le bâti.

Yann Arthus Bertrand

Favoriser la faune sauvage dans les espaces hors bâti

Les parcs, jardins, squares, jardins partagés, potagers urbains, espaces verts d’accompagnement, friches, délaissés urbains…, sont de grands espaces paysagers essentiels en ville, dans lesquels l’installation de nichoirs favorise la préservation et le développement de la biodiversité.

Accueillir la faune sauvage dans le bâti 

De nombreuses espèces d’oiseaux nichent dans des cavités (trous et fentes dans les édifices, les vieux murs, cavités des arbres, parois rocheuses). Cependant, ces sites de nidification se raréfient et limitent ainsi la reproduction de nombreuses espèces comme les martinets, les hirondelles, les rougequeues… La mise en place de nichoirs Nat’H en béton de bois, cavités de substitution, permet donc de favoriser l’accueil de l’avifaune dans le bâti, de limiter ainsi la fragmentation des habitats et la perte d’espèces et de reconquérir cette biodiversité menacée.

Si le bâti a longtemps été considéré comme l’antagonisme de la nature, il n’est plus un obstacle mais devient une opportunité pour accueillir la faune sauvage ! La pose de nichoirs Nat’H en béton de bois, intégrés ou apposés au bâti pallie la destruction des habitats naturels, évite le déclin et l’extinction de certaines espèces nicheuses.

Solutions innovantes dans le bâti :  en créant des nichoirs à intégrer, Nat’H conçoit le bâti, comme support de biodiversité en y intégrant la faune ! 

Différents systèmes de pose, d’intégration dans le bâti prenant en compte la problématique des ponts thermiques et de nombreux modèles de nichoirs, sont proposés pour pallier la raréfaction des cavités naturelles détruites par les activités humaines. Les espaces hors-sols, les grands chantiers d’infrastructures ne sont plus un obstacle mais deviennent une opportunité pour accueillir la faune sauvage menacée.

Réconcilier agriculture et biodiversité : des nichoirs pour la bio régulation des ravageurs

Si la biodiversité ne cesse de s’éroder en ville, il en est de même en zone agricole. L’utilisation de pesticides aussi bien  en agriculture qu’au jardin ou dans les espaces verts, a un impact sur la faune et la flore à la fois direct (disparition d’animaux par ingestion directe du produit) et indirect (ressources vitales polluées, disparition d’espèces entraînant une réduction de réserves alimentaires pour d’autres espèces…).

Des études ont démontré l’existence de relations trophiques entre les populations de proies et de prédateurs dans des écosystèmes naturels et agricoles. Pour éviter le recours aux pesticides dans les cultures, on peut s’appuyer sur les ennemis proches des cultures, présents naturellement dans l’environnement, à venir s’y nourrir ou même s’y reproduire. C’est une solution durable qui favorise la biodiversité locale sans risque pour celle-ci.

Certaines espèces animales comme les oiseaux, les mammifères (chauves-souris…) appelées auxiliaires, protègent les végétaux en régulant les populations de ravageurs, d’indésirables : chenilles, papillons nocturnes, pucerons, araignées…

L’augmentation de la densité d’auxiliaires entraîne une diminution des ravageurs. La pose de nichoirs et de gîtes Nat’H pour les oiseaux et les petits mammifères tels que les chauves-souris, est la meilleure solution pour améliorer la concentration des auxiliaires dans les cultures. C’est un moyen simple et efficace pour attirer et aider ces espèces à se maintenir.

Les gîtes et nichoirs Nat’H se substituent alors aux sites de nidification naturels trop souvent détruits par les activités humaines. Favoriser les auxiliaires, c’est apporter une solution alternative à l’utilisation des produits phytosanitaires et restaurer les équilibres biologiques. La présence des auxiliaires dans les cultures, espaces verts, jardins est donc très précieuse.

Les plus de la société

Nat’H s’engage à travailler en collaboration avec les aménageurs du territoire, les architectes, les paysagistes, les professionnels du bâtiment, les agriculteurs mais aussi les particuliers afin de trouver des solutions innovantes qui favorisent la biodiversité et qui intègrent la nature en ville afin que chantier rime enfin avec biodiversité. A l’écoute de ses clients, Nat’h étudie toutes les problématiques techniques liées à la pose ou l’intégration des nichoirs (pont thermique, contrainte architecturale…) et répond aux demandes qui exigent du sur-mesure.

Nat’H – Notre innovation « les nichoirs intégrés dans le bâti » a obtenu le label Initiative Remarquable France !

Label Initiative Remarquable par Initiative France